Les formations en coaching scolaire sont très en vogue actuellement. En suivre une est indispensable pour devenir coach scolaire, un métier de plus en plus sollicité dans le monde de l’éducation. Il cible le jeune public et favorise son développement personnel. Il s’agit vraiment de l’accompagner dans son parcours scolaire et de l’aider à se rendre compte de tous ses potentiels. Quels sont les avantages et les inconvénients de ces formations ?

Le coaching scolaire : en quoi consiste-t-il ?

Le coaching scolaire est un métier importé des États-Unis. Très vite, il a débarqué en Europe et a attiré de plus en plus de personnes souhaitant se reconvertir. Pour devenir un coach scolaire, intégrer une école est de mise pour suivre une formation. À l’heure actuelle, il n’est pas encore très connu du grand public, mais il existe déjà beaucoup de coachs scolaires. Mais à quoi consiste ce métier exactement ?

Pour aider les jeunes dans leurs parcours scolaires

Parfois, un jeune n’arrive pas du tout à suivre son programme scolaire pour de nombreuses raisons. Il fait par exemple face à des problèmes plus ou moins graves dans sa famille ou avec ses amis et camarades de classe. Cela implique alors la stagnation de ses notes. Le verdict est sans appel : il doit se rattraper coûte que coûte. Dans une telle situation, l’idéal est de trouver un spécialiste pour l’accompagner. Et c’est le coach scolaire, qui a suivi des formations pour ce métier, qui est la personne la plus indiquée pour cela. Le coaching scolaire est différent d’un simple soutien dans le sens où il consiste à accompagner le jeune, quitte à le soutenir moralement afin qu’il se forge une mentalité de fer pour faire face à toutes les épreuves qui l’attendent pendant toute l’année scolaire. Cette assistance l’aidera beaucoup s’il est timide par exemple ou s’il manque de confiance en lui.

Une source de motivation

Lorsqu’un jeune n’arrive plus du tout à suivre ses cours et au rythme de sa classe, il perd toute motivation. Cela mène bien évidemment à un retard, à de mauvaises notes et même à une dépression. Le coach scolaire doit alors le remotiver en lui offrant des accompagnements personnalisés associés ou non à des cours particuliers, selon le cas et son niveau. En tant que spécialiste en la matière, il aide le jeune à gérer son stress et à trouver du plaisir dans son apprentissage à l’école, au collège ou au lycée. Le coach étudie également les meilleurs moyens pour faciliter l’assimilation des leçons par l’enfant. Si vous souhaitez faire de tout cela votre métier, vous devez vous inscrire à une formation en coaching scolaire.

Où suivre une formation pour exercer le métier de coach coaching ?

Une formation est indispensable pour devenir un vrai coach scolaire. En effet, bien que ce métier ne soit pas encore véritablement réglementé et qu’il ne nécessite pas un diplôme spécifique, suivre un programme d’apprentissage est un atout. C’est d’ailleurs la seule option qui vous rendra plus attrayant que vos concurrents. Sans formation, vous ne risquez pas d’aller loin. C’est la raison pour laquelle des écoles proposent des formations en coaching scolaire. En général, ce sont les universités et les instituts privés qui proposent cette branche. Vous avez donc l’embarras du choix, mais choisissez un établissement qui délivre une attestation à la fin de votre apprentissage à ce métier. Ce document très important et sera votre passeport si vous voulez travailler à l’étranger.

Quels sont les avantages de la formation ?

Le coach scolaire est chargé d’accompagner des jeunes âgés entre 12 à 25 ans dans leurs parcours scolaires. Le but est de les aider à reprendre la main sa scolarité ou de réussir leur examen avec les meilleures notes possibles. Mais le programme de coaching peut également être destiné aux élèves qui souffrent d’un manque de concentration ou aux hyperactifs ayant besoin d’assistance. La formation présente de nombreux avantages.

Une formation accessible

La formation en coaching scolaire est très accessible. Vous pouvez changer de métier quand vous le voulez et vous n’avez pas besoin d’avoir un grand diplôme pour pouvoir vous inscrire dans une école. Toute personne qui désire apprendre les différents points d’un programme de coaching scolaire est la bienvenue. D’ailleurs, certains formateurs proposent des petites formations de 10 jours ou plus pour apprendre la base du métier. Bien évidemment, les cours sont en présentiel, car ils nécessitent vraiment un face-à-face avec le formateur, mais il est aussi possible de les faire à distance.

Et ceux qui n’ont pas le temps de suivre une formation de courte durée peuvent opter pour un programme plus souple qui s’adapte à leur rythme et à leur disponibilité. Mais pour obtenir une attestation de réussite, il faut faire examen après avoir suivi tous les cours de spécialisation. Ceux-ci sont indispensables pour que vous puissiez connaître et maîtriser les besoins et les attentes des jeunes qui feront appel à vous lorsque vous deviendrez un coach scolaire. Des travaux vous seront également demandés tout au long de votre apprentissage et vous devez les rendre avant les examens. Il est également indispensable de faire un stage en coachant au moins un jeune. Toutes ces conditions sont à remplir avant l’exercice du métier.

Coach scolaire : un métier prometteur

Suivre une formation en coaching scolaire est conseillé si vous êtes en quête d’un vrai métier. Aujourd’hui, de plus en plus de jeunes sont à la recherche d’un coach scolaire pour les accompagner. La demande s’accroît alors et vous pouvez trouver des clients plus facilement. Mais pour cela, vous devez avoir de la notoriété et améliorer votre visibilité en créant une page sur Facebook, sur Instagram ou même en créant votre site web. Ce sont des moyens rapides pour mettre en valeur votre formation et vos connaissances en matière de coaching scolaire. Et plus vous serez connu, plus vous pouvez trouver facilement des clients et développer votre activité

Une possibilité d’exercer le métier à l’échelle internationale

Bien que le coaching scolaire ne bénéficie pas encore d’un diplôme comme un BTS ou une licence, il est tout à fait possible de l’exercer dans un pays étranger. Une telle ouverture est un grand avantage pour gagner en notoriété et s’évoluer dans ce domaine qui est en train de gagner de la place dans le vaste monde du travail.

Quels sont ses inconvénients ?

La formation en coaching scolaire présente également des inconvénients. Comme tous les métiers, on rencontre aussi des problèmes en cours de route. En voici les principaux.

Le statut de salarié

Le statut de salarié n’est pas du temps un privilège quand on est un coach scolaire. Le problème réside principalement au niveau du salaire qui dépend totalement de l’employeur. Ce n’est donc pas le meilleur moyen de gagner de l’argent. L’idéal est de devenir coach scolaire libéral. Mais là encore, la situation est très difficile au tout début. En fait, quand vous décidez de changer de métier pour vous lancer dans ce coaching bien spécifique, vous devez encore suivre une formation et réussir à l’examen final. Pendant toute cette période, il faut encore garder votre ancien travail. Et même si vous êtes déjà coach scolaire, au début de votre carrière, vous aurez encore besoin d’un revenu principal. La route est alors assez difficile pour les novices, mais la motivation sera votre meilleure arme. Au fil du temps, lorsque vous deviendrez un coach privé convoité, vous n’aurez plus besoin d’un autre métier pour arrondir les fins de mois. Pour cela, créer votre propre cabinet est indispensable.

La concurrence

Comme tous les métiers libéraux, vous aurez beaucoup de concurrents quand vous serez un coach scolaire. Pour rester visible et concurrentiel, il faut développer vos compétences et surtout vous améliorer régulièrement. Plus vous innovez vos services et vos prestations parallèlement à l’avancée de la technologie, plus vous serez sollicité. Dans ce cas, n’hésitez pas à utiliser des outils de dernières générations pour attirer les jeunes. Vos programmes de coaching doivent aussi être personnalisés et efficaces. Contrairement aux idées reçues, les formations en coaching scolaire ne finissent pas après l’obtention de l’attestation. Vous devez toujours vous former pour être le meilleur et vous affirmer. Faire des recherches et rester à l’affût des nouveautés dans le domaine sont recommandé. Et cela est assez coûteux, mais nécessaire.

L’absence d’un véritable diplôme et une certaine sélectivité

Il s’agit du problème majeur avec les formations en coaching scolaire. Pour l’heure, tout le monde peut exercer cette profession et c’est loin d’être un avantage pour vous. Et puisque les différents centres de formation ne délivrent pas encore de diplôme, vous devez vous contenter d’une attestation. Et si un jour l’État décide d’en délivrer, vous pouvez suivre une formation diplomate si vous le souhaitez, mais votre expérience compte aussi énormément.

Le métier tend à devenir de plus en plus professionnel, mais il est assez sélectif bien qu’il reste accessible, les personnes les plus indiquées à l’exercer sont celles qui ont déjà un peu d’expérience dans le milieu scolaire. La formation en coaching scolaire nécessite une passion en matière de psychologie des enfants et des jeunes. Bref, ce n’est pas vraiment destiné à tout le monde.

Pour être un coach scolaire de renom, il faut bénéficier des meilleures formations. Vous devez également faire en sorte d’avoir une très bonne réputation et élaborer une méthode infaillible pour mieux aider les jeunes que vous accompagnez tout au long de votre carrière.


Laisser un commentaire